William Hogarth, A midnight Modern Conversation, 1733

(© The British Museum)

Beyrouth, Mansion, avril 2013

(© Suspended spaces)

Tripoli, Foire Internationale, avril 2013

(© Suspended spaces)

Qui sommes-nous ?Qui_sommes-nous.html
Artistes/Chercheursartistes_chercheurs.html
PublicationsPublications.html
RéalisationsProjets.html
BibliographieBibliographie.html

Crédits photographiques :

Le projet d’oscar Niemeyer à TripoliLe_projet_dOscar_Niemeyer.html
englishhttp://www.suspendedspaces.net/entrance/news.html
Symposium Regarding 
Suspended Architecture
in LebanonSymposium_international.html
Suspended spaces #1
Famagusta (Chypre)Suspended_spaces_1.html
Suspended spaces #2Suspended_space2.html
Regarding 
Suspended Architecture
in LebanonRegarding_Suspended_spaces.html

Espaços Deslocados, Futuros Suspensos

Colloque
Discover/Uncover 
ModernismColloque_Discover_Uncover_Modernism.html
AccueilActualite.html
PressePresse.html

Espaços Deslocados, Futuros Suspensos

Une exposition proposée par

Luiz Guilherme Vergara et Suspended spaces.

Artistes :

Luiza Baldan, Analu Cunha, Marcel Dinahet, Maïder Fortuné, Lamia Joreige, Valérie Jouve, Jan Kopp, Daniel Lê, João Modé, André Parente, Françoise Parfait, Eric Valette, Luciano Vinhosa



© Suspended spaces, 2014

Crédit photographique :

De haut en bas :

  1. -Entrée de l’exposition

  2. -André Parente

De gauche à droite :

  1. -Entrée de l’exposition

  2. -Valérie Jouve

De gauche à droite :

- Louiza Baldan

  1. -Mäider Fortuné

De gauche à droite :

- Luciano Vinhosa, Eric Valette

  1. -Daniel Lê, Jan Kopp

De gauche à droite :

- Luciano Vinhosa

  1. -Maïder Fortuné

De gauche à droite :

- Lamia Joreige

  1. -Valérie Jouve

vues du vernissage

De gauche à droite :

- Françoise Parfait, Marcel Dinahet

  1. -Françoise Parfait, Marcel Dinahet

Texte de présentation de l’exposition

Suspended spaces est un projet proposé par un collectif, qui travaille depuis maintenant plusieurs années (2007) à partir de territoires suspendus pour des raisons de conflits politiques, économiques, historiques. Ces espaces sensibles, abandonnés par la modernité, rendent le regard artistique nécessaire. Ce fut d’abord la ville fantôme de Famagusta à Chypre, puis le site de la Foire Internationale de Tripoli au Liban, projet inachevé de l’architecte Oscar Niemeyer. Ce chantier commencé en 1962 n’a jamais pu être terminé, et le début de la guerre civile en 1975 a figé le projet dans son état actuel. Des images de la Foire sont présentes dans plusieurs pièces de l’exposition.

Suspended spaces est un projet de recherche, qui organise des résidences, des expositions, produits des œuvres et des publications. Suspended spaces ne cible pas des lieux. A chacune de ses étapes (Chypre, Liban, Brésil), nous avons été invités à partager avec nos hôtes l’expérience de lieux particulièrement fragiles, marqués par des conflits, des conditions de vie difficiles ou précaires. Nous partons de l’idée que ces conditions difficiles concentrent un potentiel de réflexion et d’expérience qui intéresse la création contemporaine en général et le regard qu’elle porte sur la complexité du monde d’aujourd’hui. Notre position n’a rien de mélancolique.  

Au Brésil, le collectif a été invité par Luiz Guilherme Vergara, à rencontrer un lieu, un bâtiment, le MAC, et la manière dont il s’insère dans le contexte urbain de Niterói, mais aussi des artistes brésiliens dont les travaux croisent d’une manière ou d’une autre les préoccupations du collectif.

Au Liban comme à Niterói, l’objet n’est pas de travailler sur l’architecture de Niemeyer, mais plutôt sur les rapports entre une modernité, portée par une pensée et un désir universaliste, et un contexte social et historique. Plus précisément, L.G. Vergara nous a invité à considérer le MAC sans le disjoindre du Maquinho qui le surplombe, et à entrer en relation avec les habitants de Morro do Palacio.

Ces rencontres ont donné lieu à des propositions artistiques qui font état de ce début d’expérience, tout en acceptant les possibles fragilités et impasses des travaux engagés.

L’exposition présente ainsi des travaux réalisés en relation avec le site de Niemeyer à Tripoli, et également des propositions artistiques réalisées spécialement pendant la résidence de Niterói.

au MAC-Niterói

Mirante da Boa Viagem,

s/° Boa Viagem 24210 390, Niterói

Rio de Janeiro, Brasil

du 7 septembre

au 30 novembre  2014

du mardi au dimanche, de 10 à 18h