Le projet Suspended spaces est une articulation organique qui se construit à partir de rencontres et s’inscrit délibérément dans une expérience collective en construction, où le déplacement est un outil essentiel.

La première phase du projet Suspended spaces a commencé en 2007 à Chypre. Elle nous a conduit plus particulièrement à nous intéresser à la zone tampon qui divise l’île en deux et à la partie fantôme de la ville de Famagusta, cité balnéaire moderne vidée de ses habitants depuis 1974. À partir de résidences, nous avons produit une trentaine d’oeuvres, réalisé des expositions, organisé des rencontres, projections, colloques, et publié un livre, Suspended spaces#1 (publié par Blackjack éditions, 2010, en deux versions, l’un anglaise, l’autre française) qui rend compte de ces diverses formes d’expériences.

Aujourd’hui, le projet va vers d’autres horizons, d’autres territoires : au Liban. Beyrouth est à quelques kilomètres de Famagusta, sur l’autre rive de la Méditerranée ; les récits qui nous ont été rapportés lors de nos séjours chypriotes nous ont convaincus de faire la traversée.

Le projet Suspended spaces, dans sa forme comme dans son contenu, définit ses priorités en fonction de son évolution collective et des échanges qu’il nourrit. À cette fin, nous avons organisé deux journées d’études à Rennes et Amiens. À l’occasion d’un symposium au Liban (trois jours d’échanges à l’invitation du Beirut Art Center), une résidence d’une dizaine de jours a été mise en place entre Tripoli, Beyrouth et Saïda. L’essentiel des contributions de ce livre est issu de ces trois moments d’échanges.

Le déplacement, la décentration du regard artistique, le retour du réel, sont envisagés dans ce projet, comme la tentative de remettre en perspective et pourquoi pas de réconcilier les idéalismes modernistes universalistes et les réalités géopolitiques, souvent dramatiques. Et dans le quotidien de cette recherche en déplacement, les efforts pour comprendre et se faire comprendre participent aussi de manière importante au travail et aux expériences, dans un projet qui nous passionne de plus en plus pour sa capacité à faire l’objet de récits.


Artistes et chercheurs présents à la résidence :

Ziad Antar, Kader Attia, Christian Barani, François Bellenger,  Filip Berte, Marcel Dinahet, Valérie Jouve, Jan Kopp, Brent Klinkum, Jacinto Lageira, Lia Lapithi, Daniel Lê, Seloua Luste Boulbina, Eléonore de Montesquiou, Françoise Parfait, Mira Sanders, Eric Valette, Christophe Viart.

Suspended spaces#2 - une expérience collective, éditions BlackJack, Paris, 2012,  bilingue français/anglais, 272 pages.Suspended_spaces2-une_experience_collective.html

Suspended spaces # 2

AccueilActualite.html
BibliographieBibliographie.html
Qui sommes-nous ?Qui_sommes-nous.html
Artistes/Chercheursartistes_chercheurs.html
PublicationsPublications.html
RéalisationsProjets.html
Le ManifesteLe_MaNiFEste.html

Beyrouth, juin 2011 (© Suspended spaces)

Saïda, juin 2011 (© Suspended spaces)

Beyrouth, depuis la corniche, juin 2011

(© Suspended spaces)

Tripoli, Foire Internationale, juin 2011 (© Suspended spaces)

Crédits photographiques :

Kfar Falous, région de Saïda,  juin 2011 (© Suspended spaces)

PressePresse.html